ESSENTIELS

Le 3 juillet 2003, Baeza a été déclaré site du patrimoine mondial par l’UNESCO grâce à son complexe monumental de la Renaissance. Flâner dans ses rues, c’est comme entrer dans le XVIe siècle, lorsque la ville connut sa splendeur architecturale et culturelle maximale. La plupart des ressources touristiques essentielles appartiennent à cette époque, celles qui ne peuvent être oubliées lors de la visite de notre ville. Comme la Cathédrale de la Nativité, qui malgré ses origines qui remontent au XIIIe siècle, a acquis un cachet Renaissance clair avec le maître Andrés de Vandelvira ; ou le palais Jabalquinto, un joyau au cœur de Baeza, ainsi que l’ancienne Université, à l’époque l’une des plus importantes d’Espagne.

Des places comme celles de Santa María ou du Pópulo respirent l’histoire et la culture dans cette ville de monuments et de promenades, comme celles d’Antonio Machado. Le grand poète a vécu quelques années à Baeza et s’est inspiré en se promenant le long des vestiges de l’ancienne muraille médiévale et en contemplant les champs d’oliviers, à l’origine de certaines des meilleures huiles du monde. Parce que peu d’endroits sont meilleurs que Baeza pour pratiquer l’oléotourisme, grâce à un temple comme le Musée de la Culture de l’Olivier, situé dans un bâtiment historique et au milieu d’un cadre naturel privilégié.

Baeza, c’est cela et bien plus encore.